Italie:

Corso Imperatrice, 8 - 18038 Sanremo (IM)
Phone: +390184639032 - +393884227146
E-mail: info@azarovs.ru

Aperçu du marché immobilier italien pour 2020

Le rapport sur les propriétés résidentielles 2020, préparé par l'Agence fiscale en collaboration avec l'AIIB, indique que 2020 s'est terminée par une baisse globale du nombre de logements achetés et vendus: environ 558000 logements ont été vendus, en baisse de 8% par rapport à 2019. Bien que les mesures restrictives sur les covid aient entraîné une contraction du marché au premier trimestre, la tendance à la reprise du marché est observée au second semestre.

Au premier trimestre 2020, les effets du moratoire sur l'activité économique, qui a débuté en mars, commencent à se manifester. Au deuxième trimestre, la baisse globale a atteint un sommet, mais au troisième trimestre, avec une reprise graduelle de l'activité, le marché de l'habitation a connu une croissance plus forte que prévu. Au quatrième trimestre, par rapport à 2019, le volume des achats de logements augmente dans toutes les régions du pays.

Sur l'ensemble de l'année, on constate une baisse de 7,7% par an, ce qui interrompt la tendance positive enregistrée depuis 2014. Ce chiffre est largement imputable aux mois d'inactivité du secteur concentrés au premier semestre 2020 dans le cadre des mesures de maîtrise de la pandémie de Covid-19.

La plus forte baisse des ventes a été enregistrée dans le sud (-9%) et les îles (-9,2%), qui représentent environ 25% du marché national; le nord-est a enregistré la plus petite perte de -6,3%.

Les données sur le chiffre d'affaires des maisons achetées et vendues pour 2020 montrent un peu plus de 89 milliards d'euros, soit 8,7% de moins qu'en 2019   année (environ 8,5 milliards d'euros de moins qu'un an plus tôt). Près de 58% du chiffre d'affaires est lié à l'achat de maisons situées dans les régions du nord, plus de 51 milliards d'euros, environ 25% sur près de 22 milliards d'euros sont attribués à des maisons achetées dans le Centre, et les 16 milliards d'euros restants, 18 % du total, dans le sud et sur les îles.

La reprise de la pandémie à la fin de 2020 et dans les premiers mois de 2021 a contraint l'activité économique et sociale à ralentir encore davantage. En revanche, la campagne de vaccination qui vise le monde entier pour faire face à cette crise sanitaire semble être en bonne voie d'atteindre ses objectifs. Enfin, les mesures gouvernementales destinées à stimuler le redémarrage de l'économie nationale seront également fondamentales pour le marché immobilier . Par conséquent, 2021 sera également controversée.   une année au cours de laquelle les structures de marché connues jusqu'à présent peuvent subir de nouveaux changements et pour laquelle les scénarios et perspectives d'avenir sont encore difficiles à tracer.

Яндекс.Метрика